LA TANCHE

  • Post published:20 octobre 2020
  • Post category:Etang

LA TANCHE

LA TANCHE

Nom scientifique : Tinca tinca (Linné, 1758)
Classe : Poissons 
Famille : Cyprinidés 
Dénomination : Tinque, tinche, tanque, tiche, tanca, tenco, 

Description

Son corps est épais, massif et légèrement bombé sur le dos. C’est un poisson présentant une coloration typique à reflets plus ou moins irisés. Le dos est vert bronze avec des reflets jaune or, les flancs cuivrés et le ventre à dominante jaune. Ses écailles sont très petites et sont dissimulées derrière du mucus. Les nageoires dorsales et ventrales sont arrondies en éventail.
Sa bouche aux lèvres charnues possède deux barbillons. Les yeux sont de couleur iris orangée virant parfois au rouge.

Habitat et comportement

La tanche fréquente les cours d’eau lents, les mares et les étangs peu profonds à végétation abondante.  

Ce poisson de fond non territorial se déplace surtout quand les eaux sont chaudes et cesse toute activité si l’eau descend en dessous de 10°C. Ce sont des poissons peu exigeant en oxygène. Dès les premiers froids, ces cyprinidés se réfugient dans la vase.

Régime alimentaire

L’alevin commence par se nourrir du contenu de sa vésicule vitelline puis, lorsque celle-ci est résorbée, il s’alimente de plancton trouvé dans la vase laquelle lui sert aussi de refuge contre les prédateurs.
La tanche est omnivore.

Poisson solitaire, la tanche vit toujours près des fonds vaseux et se nourrie essentiellement d’invertébrés en fouillant la vase notamment des larves d’insectes (moustiques), de mollusques (limnées), de vers, de crustacés (daphnies). Elle se nourrit aussi de pousses et de débris de végétaux. Elle n’entre pas en concurrence avec la Carpe Miroir consommant des proies plus petites et fouillant plus profondément dans la vase.

Reproduction

La tanche atteint sa maturité sexuelle vers trois à quatre ans. Un dimorphisme sexuel apparaît progressivement avec en particulier la nageoire pelvienne du mâle qui s’étend jusqu’au-delà de l’anus. La ponte a lieu de mai à juillet souvent échelonnée dans des eaux relativement chaudes vers 20-24°C. La femelle dépose en plusieurs fois environ 300 000 à 500 000 œufs de 1 millimètre de diamètre qui adhèrent sur les plantes immergées pendant toute la phase d’incubation (de 3 à 8 jours selon la température de l’eau). Les alevins mesurent 4 mm à l’éclosion et craignent la lumière.
Malheureusement la réussite des reproductions n’estpas régulière

LA TANCHE